Depuis plus de 20 ans, l'association COMÈTE FRANCE initie dans des établissements ou services de Soins de Suite et de Réadaptation, spécialisés en Médecine Physique et de Réadaptation, une prise en charge précoce des problématiques sociales et professionnelles des patients hospitalisés.

 

Une équipe COMÈTE FRANCE, spécifiquement dédiée à cette action d'insertion, est implantée dans chacun des établissements sanitaires adhérents. 

 

Elle regroupe compétences médicales et paramédicales (médecin de MPR, ergonome, ergothérapeute, psychologue du travail, assistant de service social...) dans l'objectif de construire, avec la participation active de la personne, un projet de vie, incluant obligatoirement une dimension professionnelle, qui pourra se concrétiser le plus rapidement possible après la sortie de l'établissement de soins.

 

RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE DE LA DPI

 

La recommandation décrit le contenu du process et les moyens à mobiliser pour mettre en oeuvre une Démarche Précoce d'Insertion socioprofessionnelle au sein d'un établissemment de SSR Spécialisé. Initiée par la SOFMER, la SFMT et COMETE FRANCE, la recommandation a reçu le label de la Haute Autorité de Santé, qui atteste du respect des règles méthodologiques préconisées par l'HAS pour son élaboration. 

LA PLANETE COMETE FRANCE

En 2015, 47 établissements ou services de Soins de Suite et de Réadaptation spécialisés en Médecine Physique et de Réadaptation, couvrant 21 régions du territoire métropolitain, sont membres de l'association COMÈTE FRANCE, soit 40 équipes COMÈTE FRANCE se composant de compétences médicales, paramédicales, professionnelles, sociales et administratives (médecins, ergonomes, ergothérapeutes, chargés d'insertion, psychologues du travail, éducateurs spécialisés, assistants sociaux, secrétaires...)

RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE

 

Reprise de la conduite automobile après lésion cérébrale acquise non évolutive

L’objectif principal de ces recommandations est de définir comment repérer, évaluer et accompagner les personnes qui souhaitent reprendre la conduite automobile après traumatisme crânien, accident vasculaire cérébral (AVC), accident ischémique transitoire (AIT) ou après une autre lésion cérébrale acquise non évolutive (anoxie cérébrale, encéphalite, méningo-encéphalite), dans le respect de la réglementation en vigueur en France en janvier 2016, notamment l’avis par le médecin agréé.

Cette recommandation de bonne pratique, copromue par COMETE FRANCE, la SOFMER, l'IFSTTAR et le CNP-FEDMER, a reçu le label de la HAS. Ce label signifie que les recommandations ont été élaborées selon les procédures et règles méthodologiques préconisées par la Haute Autorité de santé.